Depuis presque 5 ans que ce blog existe, vous en savez pas mal sur moi. Aujourd'hui je vais vous en dire un peu plus :

- Jusqu'à 19-20 ans, je n'avais absolument aucun caractère. On me disait de penser blanc, je pensais blanc. La minute d'après fallait penser noir, hop je pensais noir. J'étais tellement peu sûre de moi, que pour plaire aux autres, je me calquais à eux. A vrai dire, ça n'a pas vraiment fonctionné. J'ai un très mauvais souvenir du lycée!

- Je n'ai pas presque 32 ans. Enfin si... Mais pas dans ma tête. Je ne me sens pas du tout l'âme d'une adulte. Je travaille, j'ai une fille, un mari, des responsabilités... Pourtant j'ai l'impression de m'être arrêtée à 15 ans. J'écoute de la musique de jeune à fond dans ma voiture. Je rigole comme une gamine. Au boulot, je m'identifie plus aux filles de 20 ans qu'à celles de mon âge. Je pense aussi que c'est pour ça que j'ai passé mon permis si tard! Aujourd'hui, j'aime la liberté qu'il m'apporte mais je ne me sens toujours pas à ma place dans ce monde d'adulte.

- En rapport avec ce que je viens d'écrire, ce manque de maturité m'empêche de faire certaines choses. Par exemple, on me demande pourquoi je ne suis pas auxiliaire puéricultrice. Tout simplement parce que les places en maternité sont chères, qu'il faudrait bosser dans un service pédiatrique (qui rappelons-le vu jusqu'à 15 ans) et que je ne me sens pas du tout à l'aise avec des ados. Chaque fois que je me retrouve avec un gamin je me sens rougir, limite je beggaie(?) et je ne sais pas quoi dire. Comme si c'était moi la gamine face à un adulte qui m'intimide. C'est bête hein! Du coup je n'aurai jamais pu être prof tu penses bien!

- Je regrette Toulouse! Mais je n'y reviendrais jamais quoi qu'il arrive. Je ne pourrais pas revenir vivre si près de ma mère! IMPOSSIBLE! Là j'y suis pour 3 semaines et heureusement que j'ai des trucs à faire et que je fais une coupure chez ma soeur. Non, si je devais partir de Saint-Etienne, ça serait pour le bord de l'océan. Mais le Chéri ne me suivrait jamais (ah si peut-être à la retraite et encore...).

- Je suis complexée par mes dents. Après avoir porté plus de 2 ans un appareil dentaire, j'avais un sourire plutôt agréable (on me le disait souvent). Sauf qu'on avait toujours refusé de m'enlever les dents de sagesse. Ca fait des années qu'elles poussent par intermittence. Elles ont décalé toute ma dentition, surtout mes 2 dents de devant. J'ai réussi à négocier d'en faire enlever une, ais le mal était fait et depuis, je ne souris jamais la bouche ouverte sur les photos (sauf celles prises en traitre!). Je me tâte depuis pas mal de temps à reporter un appareil dentaire. Mais c'est hors de prix (surtout si j'opte pour celui que l'on met derrière les dents afin que ça ne se voit pas).

Et voilà!